Tag Archives: Violence

Bosnie-Herzégovine : La présidence bosnienne incendiée à Sarajevo

9 Fév
media_xll_6469493© epa.
Des manifestations contre la pauvreté ont tourné à l’émeute vendredi en Bosnie-Herzégovine: la présidence a été incendiée à Sarajevo, de même que les sièges des administrations locales à Sarajevo, Tuzla et Mostar.
Des échauffourées entre manifestants et policiers ont fait environ 150 blessés, dont 80 à Sarajevo et 50 à Zenica (centre), pour la plupart soignés pour des contusions. Il y a eu plus d’une dizaine de blessés à Tuzla (nord-est), dont deux, un manifestant et un policier sérieusement atteints, ont été hospitalisés.
JO d’Hiver
Ces manifestations, qui avaient lieu pour la troisième journée d’affilée, sont d’une ampleur sans précédent dans cette ex-république yougoslave qui, il y a trente ans jour pour jour, accueillait les Jeux olympiques d’hiver. Elles illustrent l’exaspération de la population face à une classe politique engluée dans des querelles politiciennes et incapable de redresser une économie sinistrée depuis la fin de la guerre inter-communautaire de 1992-1995.
(more…)

Violentes manifestations en Bosnie contre la dégradation de l’économie

4361868_3_49ed_devant-le-gouvernement-local-de-tuzla_777dd3d9db9fff13a973d3fcca56a971
Plus de 130 personnes, en majorité des policiers, ont été blessées jeudi 6 février, lors d’une violente manifestation en Bosnie-Herzégovine, où des milliers de personnes ont protesté dans plusieurs villes contre la dégradation de l’économie.
« Nous n’avons rien à manger. Et vous ? » pouvait-t-on lire sur une pancarte. Dans ce pays où près d’un habitant sur cinq vit dans la pauvreté, le salaire mensuel moyen est de 420 euros et le taux de chômage officiel s’élève à plus de 44 % — le nombre réel de chômeurs étant toutefois estimé à 27,5 % par la banque centrale, car beaucoup de gens sont employés au noir.
A Tuzla, dans le nord-est du pays, quelque 7 000 personnes, selon les médias locaux, 2 000 selon la police, ont protesté pour le deuxième jour consécutif. Le centre des urgences de Tuzla a admis une trentaine de manifestants et une centaine de policiers, pour des « blessures causées par des objets durs et de l’irritation des yeux par des gaz lacrymogènes »
(more…)

Ukraine : échauffourées à la manif qui rassemble plus de 200 000 personnes

20 Jan
Quelque 200.000 manifestants se sont rassemblés dimanche à Kiev contre les lois répressives. Certains d’entre eux qui tentaient de franchir un cordon de policiers pour se rendre vers le Parlement se sont emparés de fourgons de police.
media_xll_6413404
Des affrontements ont éclaté dimanche à la fin d’une manifestation à Kiev qui a rassemblé près de 200.000 opposants pro-européens venus défier les autorités après l’adoption de nouvelles lois renforçant les sanctions contre les contestataires. Alors que le rassemblement sur la place de l’Indépendance, aussi baptisée Maïdan, touchait à sa fin, certains manifestants ont tenté de franchir un
cordon de policiers pour se rendre vers le Parlement et se sont emparés de fourgons de police qui en bloquaient l’accès. Ils ont mis le feu à l’un d’entre eux. Les forces de l’ordre répondaient par du gaz lacrymogène, des grenades assourdissantes et des coups de matraque. Au moins deux personnes ont été blessées dans les affrontements, selon un correspondant de l’AFP. Le boxeur et leader de l’opposition Vitali Klitschko tentait pour sa part de s’interposer et appelait la foule à ne pas provoquer la police.
(more…)

Espagne : Une manifestation dégénère en scènes d’émeutes à Madrid

19 Jan
Protesters stand near a burning garbage container during a demonstration against construction plans to turn the Vitoria main avenue into a boulevard in Burgos
Une manifestation organisée à Madrid en soutien au mouvement de protestation contre un projet de transformation urbaine à Burgos a dégénéré en violences mercredi soir. Onze personnes ont été arrêtées et 11 autres blessées. /Photo prise le 15 janvier 2014/REUTERS/Juan Medina (c) Reuters
Une manifestation organisée à Madrid en soutien au mouvement de protestation contre un projet de transformation urbaine à Burgos a dégénéré en violences mercredi soir, et 11 personnes ont été arrêtées et 11 autres blessées, ont rapporté la police et les services d’urgence espagnols.
Les émeutiers ont lancé des fumigènes et des chaises de café et incendié des poubelles dans le centre de la capitale à l’issue d’une marche qui avait commencé à la Puerta del Sol et a pris fin non loin du siège du Parti populaire (droite, au pouvoir).
(more…)

Thaïlande : Explosion dans un défilé de manifestants

19 Jan
media_xll_6406649
Une explosion a eu lieu vendredi à Bangkok lors d’un défilé de manifestants qui réclament depuis des semaines la chute du gouvernement thaïlandais, a annoncé la police. Selon la chaîne de télévision pro-manifestants Bluesky, qui a diffusé en direct des images de flaques de sang et de personnes allongées par terre, un engin explosif a été lancé sur le défilé, et dix personnes ont été blessées. « La bombe a explosé un peu après 13H00 (06H00 GMT) », a déclaré le porte-parole adjoint de la police nationale, le colonel Anucha Romyanan.
Depuis le début de la crise politique qui a fait huit morts en deux mois et demi, une série d’attaques conduites par des personnes non identifiées a eu lieu contre les opposants au gouvernement. Mais ces tirs ou explosions se sont généralement produits en pleine nuit dans des campements installés par le mouvement.
Les manifestants réclament le départ de la Première ministre, Yingluck Shinawatra, et la fin de ce qu’ils appellent le « système Thaksin », du nom de son frère qu’ils associent à une corruption généralisée.
Article complet sur 7sur7.be

Centrafrique : La brutalité n’épargne pas les enfants

1 Jan
Alors que le climat sécuritaire se détériore jour après jour, un nouveau seuil de violence vient d’être franchi en Centrafrique : des attaques visent directement les enfants. Leur intégrité en danger, il devient indispensable d’assurer la protection de tous les enfants centrafricains.
La brutalité n’épargne pas les enfants en Centrafrique

À l’hôpital communautaire de Bangui, les enfants victimes de la folie des armes sont soignés sous des tentes aménagées par l’UNICEF. © UNICEF/Pierre Terdjman/Cosmos
Quelques chiffres sur la crise humanitaire en Centrafrique :
  • Population totale : 4,7 millions d’habitants
  • Population totale affectée : 4,6 millions de personnes
  • Enfants affectés par la crise : 2,3 millions
  • Enfants recrutés par les groupes armés : entre 3 500 et 6 000
  • Personnes déplacées : environ 639 000
  • Réfugiés : 71 000
Au moins deux enfants décapités, dont l’un a été mutilé, l’effroi envahit Bangui, la capitale de la Centrafrique, théâtre d’une recrudescence du conflit depuis le début du mois de décembre 2013. « Nous sommes témoins d’un niveau de violence sans précédent contre les enfants, s’indigne Souleymane Diabaté, le représentant de l’UNICEF en RCA.
(more…)

Égypte : les Frères musulmans déclarés «organisation terroriste»

24 Déc
Un attentat a détruit ce mardi 24 décembre une partie du quartier général de la police de Mansourah, au nord du Caire. Il a fait 14 morts et une centaine de blessés selon un dernier bilan. Le Premier ministre égyptien, qui a accusé les Frères musulmans d’être responsables de l’attentat, a déclaré la confrérie « organisation terroriste ».
Une voiture chargée de plusieurs kilos d’explosifs a explosé dans la nuit devant un bâtiment de la police de Mansourah, une ville située à une centaine de kilomètres au nord de la capitale égyptienne. Selon un dernier bilan communiqué par des sources médicales locales, l’attaque a fait 14 morts et une centaine de blessés. Ce mardi à l’aube, les ambulances étaient toujours sur les lieux tandis que les secours dégageaient les décombres. C’est la deuxième fois que la ville est frappée par un attentat depuis la destitution du président Mohamed Morsi par l’armée en juillet.
(more…)

Syrie : Amnesty accuse des djihadistes de torture et de meurtre

20 Déc
Un membre d'un groupe rebelle dans une tranchée pour éviter les snipers à Alep, le 18 décembre.
Amnesty International accuse un groupe djihadiste lié à Al-Qaida d’enlever, de torturer et de tuer des détenus dans des prisons secrètes installées sur les territoires qu’il contrôle en Syrie.
L’organisation de défense des droits de l’homme affirme, jeudi 19 décembre, que, parmi les prisonniers détenus par le groupe rebelle connu sous le nom de l’« Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) », figurent des enfants, dont certains âgés d’à peine 8 ans, et que les mineurs sont soumis au fouet et emprisonnés avec les adultes dans des conditions « cruelles et inhumaines ».
Les prisonniers sont enlevés par des hommes masqués, détenus des semaines à l’isolement, puis jugés par des tribunaux appliquant la charia (la loi islamique), qui condamnent à la peine capitale ou aux coups de fouet sans aucune procédure ou presque.
(more…)