Tag Archives: peuples indigènes

Paraguay : LES AYOREO MENACÉS PAR LA DÉFORESTATION LA PLUS INTENSE AU MONDE

7 Fév
Les Ayoreo menacés par la déforestation la plus intense au monde
Déforestation du Chaco paraguayen entre 1990 et 2013
 Une nouvelle étude scientifique révèle que la forêt du Chaco au Paraguay – le dernier refuge des Indiens ayoreo isolés – connaît le taux de déforestation le plus élevé du monde.
Déforestation
Les Ayoreo sont les derniers Indiens isolés vivant en dehors du bassin amazonien. © GAT / Survival
L’étude menée par l’Université du Maryland constate que « les forêts du Chaco au Paraguay (…) connaissent une déforestation rapide en raison de la multiplication des fermes d’élevage. Il s’agit du plus haut taux de déforestation dans le monde ». (…)
Comme de nombreux peuples indigènes dans le monde, les Ayoreo dépendent étroitement de la forêt qu’ils protègent depuis des milliers d’années.
 Le ministère de l’Environnement du Paraguay a récemment provoqué l’indignation en accordant des licences d’exploitation de la forêt des Ayoreo à la compagnie brésilienne d’élevage Yaguarete Pora SA et à Carlos Casado SA (une filiale de la société espagnole de construction Grupo San José) en dépit du fait que cette forêt soit située dans une réserve de biosphère de l’Unesco.
Les Ayoreo isolés sont contraints de fuir devant l’avancée des bulldozers qui détruisent leur forêt. Tout contact avec les étrangers peut leur être fatal car ils n’ont pas d’immunité contre les maladies que ces derniers introduisent.
Dans un appel urgent au Rapporteur spécial des Nations-Unies sur les peuples indigènes, l’organisation ayoreo OPIT insiste sur le fait que « la protection des forêts et des territoires [des Ayoreo et des membres isolés de leur groupe] est vitale ». « Les projets de développement de l’‘élevage de Yaguarete et de Carlos Casado sur la terre ancestrale des Ayoreo-Totobiegosode vont dévaster et faire disparaître leur système forestier et toutes leurs ressources naturelles. » précise-t-elle.
 « Pour combien de temps encore le Paraguay va-t-il se faire gloire de ses deux réserves de biosphère de l’Unesco? Avec le taux de déforestation le plus élevé au monde, le Chaco finira par disparaître et avec lui l’unique groupe d’Indiens isolés du pays.
Le gouvernement paraguayen doit prendre des mesures d’urgence pour empêcher les éleveurs brésiliens de détruire son patrimoine avant qu’il ne soit trop tard pour le Chaco, et trop tard pour les Ayoreo », commente Stephen Corry, directeur de Survival International. (…)
Pour lire la totalité, cliquer ICI
Sources from Survival International, déniché par psiecrie, publié par natura-sciences.com et relayé par SOS-planete

Brésil : le barrage de Belo Monte déclaré illégal par une décision de justice !!!

4 Nov
26 octobre 2013 : le barrage de Belo Monte déclaré illégal par une décision de justice !!! 
 26 octobre 2013 : La décision du Tribunal Régional Fédéral de la 1º Région (TRF1), répond positivement à la demande du Ministère Public Fédéral (MPF) et annule l’autorisation d’Installation partielle qui avait permis le début de la construction de l’usine hydro-électrique de Belo Monte en 2011.
La justice a aussi décidé que le BNDES (Banque Nationale de Développement Économique et Social) ne devait plus financer Norte Energia, l’entreprise responsable de la construction, jusqu’à ce que les conditions stipulées par l’autorisation préalable, la première autorisation, soient remplies. La décision judiciaire a été prise par le juge Souza Prudente et devra être confirmée par un collège de juges du tribunal.  (…)
 Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from raoni.com, relayé par SOS-planete

Australie : ÉCHETS RADIOACTIFS EN TERRE SACRÉE

14 Oct
Déchets radioactifs en terre sacrée
Avec l’arrivée du gouvernement de droite de Tony Abbott, l’Australie inscrit à l’agenda la construction d’un dépôt de déchets nucléaires très controversé. Le dossier sera examiné l’an prochain pour une ouverture prévue en 2019.
Aussitôt qu’un projet se développe en brousse, il est quasi certain qu’il se trouve sur une terre indigène, voire souvent sur un site exceptionnel. Et les millions ne suffisent pas toujours à convaincre les Aborigènes. Les anciens Ngapa de Muckaty Station dans les territoires du Nord ont manifesté plus d’une fois leur opposition au projet d’un dépôt de déchets radioactifs depuis la décision du gouvernement libéral Howard en 2007 (voir encadré).
De retour au pouvoir, la coalition reprend le dossier avec la ferme volonté de le pousser en avant. Elle vient de commander un rapport de faisabilité du projet pour le stockage des déchets qui devrait être examiné par le parlement l’an prochain. S’il est adopté, l’ouverture de la nouvelle infrastructure est prévue en 2019. L’avant-projet, développé par un service de gestion des déchets nucléaires espagnol Enresa, est estimé aujourd’hui à 150 millions de dollars. Pour le financer, le gouvernement compte sur un partenariat privé-public.  (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from lnc.nc, déniché par Mich et relayé par SOS-planete

Monde : Allergies alimentaires, Nestlé veut breveter une plante médicinale

29 Août
Allergies alimentaires : Nestlé veut breveter une plante médicinale
C’est la Nature qui a créée Nigella Sativa, PAS NESTLE !!! Bandits !!!
Jusqu’où iront-ils, si on les laisse faire ?
Le géant de l’agroalimentaire a déposé une demande de brevet pour utiliser la Nigella sativa. Problème : les ONG indiennes contestent sa légitimité à revendiquer des droits sur une plante de leur médecine traditionnelle.
Nestlé souhaite breveter un extrait de la fleur du fenouil Nigella sativa. L’enjeu : avoir l’exclusivité de la commercialisation de ce produit qui permettrait de réduire les allergies alimentaires. Depuis le début des années 2000, le géant de l’agroalimentaire investit en effet dans la recherche sur les aliments médicalisés. Ce marché en plein essor a été estimé à 8 milliards d’euros en 2013. Une stratégie similaire à celle des laboratoires pharmaceutiques ayant recours aux brevets pour protéger ses innovations médicales.
Nestlé revendique ainsi devant l’Office européen des brevets (OEB) la découverte des propriétés de la thymoquinone pour réduire la réaction allergique. La demande de brevet couvre également l’utilisation des extraits de fleur de fenouil, dans lesquels cette molécule est présente en très forte concentration. De fait, la découverte d’un produit naturel limitant les allergies alimentaires représente un marché potentiel considérable : Nestlé cite des études scientifiques montrant qu’un tiers de la population aurait des allergies alimentaires ou une hypersensibilité à des aliments allergènes. Autant de consommateurs pour ses produits.  (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Magali Reinert/Novethic, publié par terraeco.net et relayé par SOS-planete

Australie : Un site sacré détruit, 100 000 euros symboliques

21 Août
Un site sacré détruit en Australie : 100 000 euros symboliques
Pour la première fois, un groupe minier devra payer une amende pour avoir détérioré un site sacré aborigène en Australie. Une victoire toute relative.
« Jamais une telle catastrophe ne s’était produite depuis des milliers d’années. Que va-t-il se passer ? » Gina Smith, représentante des Kunapa, une tribu aborigène du nord de l’Australie, est inquiète, mais aussi très en colère. Pourtant, le 2 août, la justice australienne a rendu un verdict historique : la compagnie minière OM Manganese, jugée coupable d’avoir profané et détruit en juillet 2011 le site sacré de Bootu Creek, a été condamnée à une amende de 100 000 euros. Une décision sans précédent qui pourrait bien faire jurisprudence dans ce pays où 80 % des mines exploitées sont en terre aborigène.
Si ce bras de fer entre une société minière et une communauté autochtone est loin d’être le premier, il est sans doute le plus emblématique. En effet, le site des « Deux femmes assises », situé dans le Territoire du Nord, est un haut lieu du patrimoine aborigène. Il y a plus de quarante mille ans, deux des « ancêtres », esprits féminins dans des corps de marsupiaux, s’y seraient affrontés pour de la nourriture. Lors du combat, leur sang aurait éclaboussé le sable, les herbes et les roches alentour, leur donnant cette couleur carmin foncé aujourd’hui associée au manganèse…   (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Juliette Morillot, publié par jeuneafrique.com et relayé par SOS-planete

Amazonie : une tribu Guaranis de la Forêt Amazonienne menacent de se donner la Mort ! ;o(

17 Août
Info désespoir : une tribu Guaranis de la Forêt Amazonienne se suicide !
170 Personnes, dont 70 Enfants sont prêts à se donner la mort en plein cœur de ce qui reste de la forêt amazonienne !
Pourchassés, harcelés, destitués et privés de leurs espaces de vies séculaires, de leurs droits et légitimité, n’acceptant pas le tribut sous forme de Diktat avilissant de la civilisation, ne pouvant plus lutter contre les intérêts des systèmes d’exploitation de la forêt Amazonienne : ils choisissent la Mort !
Quel plus affligeant et infamant constat se précipitant à l’encontre de nos Mondes Civilisés que ce terrible évènement, quel constat d’échec de nos politiques qui évoluent dans l’indifférence totale des minorités en danger d’extinction, Quel accroc, quelle blessure mortelle perpétrés contre les notions de Patrimoine de l’Humanité, destituant à jamais la Dignité même de tout système et société à visage humain !
 Ah, la SDN, l’ ONU, le Grand G20 !!!
Quelle vérité jeté à la face des mondes riches et placés, informés, distants à ce sujet que cette tribu qui se donne la mort en échange de la reconnaissance de toute une souffrance ; de là, la révélation consternante, émouvante, le martyre d’une existence, d’une lente agonie et de viles persécutions !
Qui est le Responsable ? Si ce n’est ce terrible système, aux allures effrénées que le fric entretient, comme le charbon nourrissait la chaudière du tender et de la locomotive il y a deux siècles bientôt ?
Voici le nouveau train de l’enfer, celui de l’esclavage, de la négation de plus en plus systématique du faible, de la minorité, de l’authenticité face aux froideurs systémiques de nos technocrates et politiciens !
Quand parviendrons-nous à penser non le Monde mais les Mondes de Toujours, quelques soient leurs niveaux d’organisations ?
Penser Pérennité, l’Indispensable, l’Intemporel et non l’enclaver et ne voir que les frontières aunées à une seule existence !  (…)
Sources from marin56.canalblog.com, déniché par Jeantrib et relayé par SOS-planete

Brésil : Brésil, le « nouveau Far West »

18 Juin
Brésil : Le "nouveau Far West"
La mort d’un Amérindien tué par la police dans une grande propriété occupée du Mato Grosso do Sul a déclenché une vague d’indignation.
Le journaliste et universitaire Felipe Milanez va jusqu’à parler de « terrorisme d’Etat« .
La crise de la question amérindienne a pris ces dernières semaines une tournure dramatique.
Des conflits anciens sont en train de ressurgir partout au Brésil, du Sud à l’Amazonie.
Que ce soit sur le chantier du mégabarrage de Belo Monte, sur les lieux de la future centrale hydroélectrique de São Luiz do Tapajós (le Tapajós est un des affluents de l’Amazone), ou bien dans les fazendas (grandes propriétés rurales) du Mato Grosso, du Mato Grosso do Sul, du Paraná, du Rio Grande do Sul, de Santa Catarina et du Pará (Etats du sud et de l’ouest du pays), ou bien encore dans les terres convoitées par les compagnies forestières des Etats du Rondônia et d’Amazonas.
Brusquement, la campagne a pris des airs de « nouveau Far West ».
Les protestations des Amérindiens sont suivies par l’action de tueurs à gages. (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Felipe Martinez, publié par courrierinternational.com et relayé par SOS-planete