Tag Archives: OPEX

France/Centrafrique : Soldats de 1re classe Antoine Le Quinio et Nicolas Vokaer, « morts pour la France » – In memoriam

11 Déc
Le ministère de la Défense a donné davantage de précisions sur les circonstances de la mort de deux militaires français engagés dans l’opération Sangaris, en Centrafrique. Ainsi, au cours de la nuit du 9 au 10 décembre, une section du 8e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) a été prise à partie “à très courte distance”, à environ 1.200 mètres de l’entrée de l’aéroport de Bangui, par des hommes dotés d’armes légères d’infanterie.
Immédiatement, les militaires français ont riposté. Seulement, deux d’entre eux, les soldats de 1re classe Nicolas Vokaer, 23 ans, et Antoine Le Quinio, 22 ans, qui marchaient en tête de leur groupe, ont été gravement touchés lors de l’échange de tirs “nourris”. Evacués vers l’antenne chirugicale avancée établie sur l’aéroport de M’Poko, ils n’ont pas survécu à leurs blessures. “Aucun assaillant n’a été retrouvé sur les lieux de l’incident”, a précisé l’Etat-major des armées.
“Tous deux, jeunes soldats aguerris et titulaires de récompenses militaires, ont toujours fait preuve de professionnalisme et de sang froid dans la réalisation de leurs missions”, a expliqué, au sujet des deux marsouins tués, le ministère de la Défense, par voie de communiqué.
Ces deux jeunes soldats ont connu un parcours pratiquement similaire. L’un et l’autre furent envoyés en Centrafrique, de décembre à mars 2013, dans le cadre de l’opération Boali. Affectés, avec leur compagnie, au Gabon, depuis le 17 octobre, ils venaient donc de retrouver Bangui à l’occasion du lancement de la mission Sangaris.
Originaire d’Angers, baccalauréat “option pilotage des systèmes de production automatisés en poche, le 1re classe Le Quinio (à gauche sur la photo) s’était engagé pour 5 ans au 8e RPIMa pour servir en qualité d’aide tireur “Eryx. Quant au 1re classe Vokaer, il avait suivi le même chemin, avec cependant quelques mois d’avance, après avoir obtenu un BEP option vente action marchande, et un contrat de 3 ans qu’il venait de renouveler pour deux années supplémentaires après son retour de Centrafrique, au printemps dernier.
france_fl_md_wht
C’est avec beaucoup d’émotion et de chagrin que nous adressons à leur famille et à leurs proches
toutes nos condoléances. 
Frères d’armes, reposez en paix. 
Nous ne vous oublierons pas.

France/Mali : On paie des gars qui nous tirent dessus

1 Mai
«On paie les gars qui nous tirent dessus», constate Christophe Guilloteau, député UMP, en révélant que l’armée française a mis la main sur des documents de Pôle Emploi dans les caches des islamistes au nord du Mali. «Vous savez ce que nos soldats ont découvert dans les caches des islamistes, au beau milieu du massif des Ifoghas, dans le nord du Mali?» demande Christophe Guilloteau, député UMP et surtout membre de la Commission de défense de l’Assemblée nationale, sourire en coin. «Peut-être les fusils, les missiles sol-air ou encore les mortiers que la France avait généreusement distribués en 2011 aux insurgés libyens pour détrôner Mouammar Kadhafi», lui répondons-nous. «C’est le cas, sourit Christophe Guilloteau. Mais ce n’est pas tout. En fait, ils sont tombés sur des circulaires vierges de Pôle Emploi dans les caches des islamistes. Vous vous imaginez. Il y avait des chômeurs français, des gens qui recevaient de l’argent de l’Etat français en face de nos propres hommes. On paie des gars qui nous tirent dessus.» Un comble qui ne fait sourire personne à Paris. ….
Lire l’ensemble de l’article au format pdf (hébergé sur le site de l’Adefdromil) : http://adefdromil.org/wp-content/uploads/2013/04/des-chomeurs-fran%C3%A7ais-dans-les-rangs-islamistes.pdf
Sources from armee-media.com

France/Mali : Caporal-chef Stéphane Duval, « Mort pour la France » – In memoriam

30 Avr
Le 29 avril, le caporal-chef Stéphane Duval, du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) a trouvé la mort lors d’une mission de reconnaissance dans le nord du Mali, le véhicule dans lequel il circulait ayant sauté sur un engin explosif. Deux de ses camarades ont également été sérieusement blessés.
Engagé le 2 avril 2002 à l’âge de 22 ans au sein du 1er RPIMa de Bayonne, Stéphane Duval devient opérateur des réseaux mobiles spéciaux à l’issue d’une formation initiale “brillante.” Au cours de sa carrière militaire, il ne quittera cette unité des forces spéciales que pour une courte période de deux ans pour rejoindre, en 2008, le 6e Bataillon d’Infanterie de Marine (BIMa) basé au Gabon.
Le caporal-chef Duval a, comme l’on peut s’en douter étant donné le caractère particulier des missions menées par le 1er RPIMa, participé à de nombreuses opérations extérieures : Gabon en 2004, Guyane en 2007, Côte d’Ivoire (2005, 2007), Afghanistan (2003, 2010), Burkina Faso (2011 et 2013), Mali.
En février 2012, il reçoit une citation à l’ordre de la division et la Croix de la Valeur Militaire avec étoile d’argent. L’année précédente, et en tant qu’opérateur radio de la mise en oeuvre tactique, il lui fut remis une lettre de félicitations pour les “remarquables qualités militaires” dont il avait su faire preuve au Burkina Faso.
Titulaire de la médaille d’outre-mer avec agrafe “République de Côte d’Ivoire”, de la médaille d’argent de la défense nationale avec agrafes “troupes aéroportées” et “missions d’assistance extérieure”, il venait d’être promu caporal-chef de 1ere classe le 2 avril dernier, quelques semaines après avoir été engagé au Mali dans le cadre de l’opération Serval.
Âgé de 32 ans, le caporal-chef Stéphane Duval était marié et père de deux enfants.
Sources from Zone Militaire

Il est le sixième militaire français mort au combat depuis le lancement de l’opération Serval, le 11 janvier.

france_fl_md_wht
C’est avec beaucoup d’émotion et de chagrin que nous adressons à sa famille et à ses proches
toutes nos condoléances. 
Frères d’armes, reposes en paix. 
Nous ne t’oublierons pas.

France : Un militaire du 1er RPIMa tué au Mali, deux autres gravement blessés

29 Avr
Un militaire appartenant au 1er Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine (RPIMa, forces spéciales) de Bayonne a été tué, ce 29 avril, dans le nord du Mali, selon l’Elysée.
Le caporal-chef Stéphane Duval, 32 ans, participait à une opération de reconnaissance entre Tin Zaouten et Boughessa à bord d’un véhicule léger de type VPS quand ce dernier a sauté sur un engin explosif.
Deux autres militaires français ont été sérieusement blessés. Transportés par hélicoptère à l’antenne chirurgicale aérotranportable (ACA) de Tessalit, leurs pronostics vitaux ne sont pas engagés.
Dans un communiqué, le président Hollande a salué “avec émotion la détermination et le courage des forces françaises engagées au Mali aux côtés des forces maliennes et africaines.”
Le caporal-chef Duval est le 6e militaire français et le second membre des forces spéciales à perdre la vie au Mali depuis le 11 janvier. (…)
Sources from Zone Militaire

France/Mali : Caporal Alexandre Van Dooren, « Mort pour la France » – In memoriam

17 Mar
Projeté au Mali dans le cadre de l’opération Serval, le caporal Alexandre Van Dooren a perdu la vie alors qu’il pilotait un char AMX-10 RCR lors d’une mission qui, menée le 16 mars dans le sud de Tessalit, visait à rechercher et à détuire les caches des groupes terroristes implantés dans ce secteur.
Né le 8 avril 1989, Alexandre Van Dooren s’est engagé l’âge de 20 ans en souscrivant un contrat d’engagé volontaire auprès du Centre parachustise d’instruction spécialisée (CPIS) de Perpignan.
Quelques mois plus tard, il est affecté au 1er Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) d’Angoulême pour une durée de 5 ans. A l’issue de sa formation initiale, il est élevé à la distiction de 1ere classe le 7 octobre 2010 et rejoint le 3e escadron de son unité.
Pilote d’AMX-10 RCR, il obtient, un an plus tard, son certificiat militaire élémentaire. Décrit comme étant “très dynamique et particulièrement efficace” par sa hiérarchie, il est promu caporal le 1er avril 2012.
Au cour de sa carrière, le caporal Van Dooren a notamment servi à Djibouti, au sein du 5e Régiment Interarmes d’outre-Mer (RIAOM) ainsi qu’en Guadeloupe, au 41e Bataillon d’Infanterie de Marine (BIMa), en qualité de chef d’équipe PROTERRE. Lors de ces missions, il s’était fait remarquer pour “son sens aigu des responsabilités et sa rusticité.”
Bientôt âgé de 24 ans, vivant en concubinage et père d’un enfant, le caporal Alexandre Van Dooren était titulaire de la médaille de bronze de la Défense nationale.
Sources from Zone Militaire

Il est le cinquième militaire français mort au combat depuis le lancement de l’opération Serval, le 11 janvier.

france_fl_md_wht
C’est avec beaucoup d’émotion et de chagrin que nous adressons à sa famille et à ses proches
toutes nos condoléances. 
Frères d’armes, reposes en paix. 
Nous ne t’oublierons pas.

France : Hollande et Fabius limogent plusieurs diplomates français opposés à la guerre au Mali

11 Mar
François Hollande et Laurent Fabius. D. R.

François Hollande et Laurent Fabius. D. R.
Selon TTU (Très Très Urgent, lettre d’information hebdomadaire consacrée aux questions stratégiques et de défense), les divergences de vues sur la gestion de la crise malienne et l’intervention de l’armée française dans ce pays ne sont pas du tout tolérées par François Hollande. Plusieurs hauts fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères qui ont osé critiquer cette politique ont perdu leur poste. Il ne s’agit pas seulement de punir ceux qui sont sortis de l’unanimisme, mais surtout, selon TTU, de mettre à l’écart des éléments «hostiles» susceptibles de parasiter la conduite actuelle du dossier malien.
Parmi les victimes de cette purge : d’abord la directrice de la DAOI (Direction Afrique-Océan indien), Elizabeth Barbier, puis Laurent Bigot, sous-directeur dans la même structure. (…)

(Lire la suite…)

Paris : [information] RDV à 12h samedi, Pont Alexandre III, pour l’hommage au Caporal-chef Cédric Charenton

9 Mar
Le Général de corps d’armée Hervé CHARPENTIER, Gouverneur Militaire de Paris, nous informe des honneurs militaires qui seront rendus au Caporal-chef Cédric CHARENTON, le samedi 9 mars 2013, en l’Hôtel national des Invalides, Paris 7ème.
Le caporal-chef Cédric CHARENTON a été mortellement touché le 2 mars vers 18 heures, en montant à l’assaut d’une position ennemie avec sa section.
Une cérémonie intime d’honneurs militaires réservée à la famille et aux compagnons d’armes sera présidée par le Général d’armée Bertrand RACT-MADOUX, Chef d’état-major de l’armée de Terre, à l’Hôtel national des Invalides à partir de 14h30.
Auparavant, le cortège funèbre passera sur le pont Alexandre III entre 12h15 et 12h30.
En cette circonstance, le Général de corps d’armée Hervé CHARPENTIER invite le plus grand nombre de citoyens à manifester leur hommage et leur solidarité avec notre héros mort dans l’accomplissement de sa mission au service de la France dans une présence digne, silencieuse et fraternelle sur le pont Alexandre III, à partir de 12h00.
Merci de venir nombreux et de relayer cette information au plus grand nombre de vos contacts.