Tag Archives: Lobbying

Europe : LA COMMISSION EUROPÉENNE DIT OUI AU GAZ DE SCHISTE

15 Fév
En bref : la Commission européenne dit oui au gaz de schiste
La fracturation hydraulique est assez discrète en surface mais les puits s’enfoncent très profondément. Ils sont reliés à des forages horizontaux, à l’intérieur desquels de l’eau (et des additifs) sous pression fracturent la roche. Les craintes concernent surtout les risques d’évasion vers d’hydrocarbures vers le haut (et donc les éventuelles nappes phréatiques) mais aussi les petites secousses sismiques qui peuvent être provoquées.
La Commission a donné une sorte de feu vert à l’extraction de gaz de schiste en Europe en n’imposant aucune règle juridique contraignante.
Les États membres devront seulement respecter des « principes communs » en matière sanitaire et environnementale.
Pour qu’un site puisse être exploité, il faudra que « l’évaluation des risques démontre que la fracturation hydraulique à haut débit n’entraîne la libération directe d’aucun polluant dans les nappes phréatiques ».
La Commission européenne demande la transparence sur les méthodes de fracturation hydraulique et, à partir de décembre 2014, les États membres devront lui signaler une fois par an les mesures prises. Pour l’heure, elle donne six mois aux pays de l’Union pour se mettre en conformité.
Dans l’Union européenne, les avis sont partagés sur la conduite à tenir devant les risques environnementaux et les gains économiques liés à l’extraction des gaz de schiste par fracturation hydraulique de roches à grande profondeur. Quelques pays, comme la France, l’interdisent. D’autres l’autorisent, et certains hésitent encore ou cherchent à la réglementer strictement, comme l’Allemagne (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Jean-Luc Goudet, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

Europe : OGM – CULTURE DU MAÏS TC1507 AUTORISÉE PAR BRUXELLES ;o(

13 Fév
OGM - Culture du maïs TC1507 autorisée par Bruxelles 
Titre initial :
OGM – Culture du maïs TC1507 : 19 États européens sur 28 votent contre, mais elle pourra quand même être autorisée
 Aujourd’hui, 11 février 2014, les États membres n’ont pas réussi à dégager une majorité (qualifiée) pour autoriser ou refuser l’autorisation de mise en culture du maïs OGM TC1507 de Pioneer. La Commission européenne avait déposé une demande d’autorisation de ce maïs à la culture début novembre 2013. Malgré l’avis négatif du Parlement européen et le vote « contre » de 19 États membres, la Commission européenne est donc en position d’autoriser ce maïs, quand bon lui semble…
Cela faisait plusieurs semaines que les États membres discutaient entre eux sur cette demande d’autorisation. Tout d’abord sur la procédure de vote en elle-même, puis sur la nature du vote proprement dit. La France s’est rapidement prononcée contre l’autorisation, et a été ainsi fer de lance auprès des autres États membres pour tenter de décrocher un refus d’autorisation… Et cela jusqu’au dernier moment, espérant notamment rallier l’Allemagne… en vain. Mais, comme pour toutes les autres demandes d’autorisation qui leur ont été adressées, les États membres réunis au sein du Conseil des Affaires générales n’ont pas réussi à trouver un accord. (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Eric MEUNIER, publié par infogm.org et relayé par SOS-planete
 Note de Jacques : que nous reste-t-il quand la démocratie est bafouée ?
Notes d’Administrateur : Le lobby des OGM est toujours d’une efficacité redoutable. La véritable face cachée de la démocratie.

France : Gaz de schiste, Fabius dit «oui, trois fois oui» à la recherche…;o(

12 Fév

Img/(AFP – GERARD JULIEN) pour le midi-libre
 Car la gauche a toujours accompagné le progrès, dit-il en substance…
Une nouvelle ligne de fracture au gouvernement? Laurent Fabius s’est dit ce lundi sur RTL  favorable à la «recherche sur le gaz de schiste» alors qu’officiellement, l’exécutif est contre l’exploitation de cette ressource. «Ma position est simple: le système actuel de fracturation hydraulique est mauvais pour l’environnement, donc ce n’est pas celui-là qu’il faut exploiter», commence d’abord le ministre des Affaires étrangères. «Mais s’il y a des essais qui n’ont pas de conséquences négatives… L’histoire du progrès, l’histoire de la gauche, c’est toujours une histoire ouverte à la réalité scientifique, à condition qu’on protège l’environnement», a-t-il justifié.
Proche de Montebourg ?
(more…)

France : LES SEMENCES DE FERME NE SERONT PAS DES CONTREFAÇONS

10 Fév
Les semences de ferme ne seront pas des contrefaçons
Lors de l’examen de la proposition de loi visant à lutter contre les contrefaçons, les députés ont adopté, le 4 février, un amendement excluant les semences de ferme du champ d’application de cette loi.
Car le risque était grand, selon certains mouvements paysans, que le nouvel arsenal législatif au service de la lutte contre les contrefaçons entraîne une criminalisation des paysans qui reproduisent leurs semences à la ferme, avec à la clé amendes et destruction des récoltes. Les voilà donc en partie rassurés, même si d’autres combats contre la privatisation du vivant restent à mener.  (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Frédéric PRAT, publié par infogm.org et relayé par SOS-planete

France : Le secteur pétrolier français n’abandonnera pas son combat pour le gaz de schiste ;o(

8 Fév
Le secteur pétrolier hexagonal poursuivra sa campagne en faveur de l’exploitation des hydrocarbures de schiste en France, aujourd’hui interdite, a prévenu mercredi sa principale organisation professionnelle, l’Ufip.
« C’est une longue saga, mais nous n’abandonnerons pas », a déclaré Jean-Louis Schilansky, le président de l’Union française des industries pétrolières. « Nous pensons que ce serait une erreur pour notre pays », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.
La fracturation hydraulique, seule technique éprouvée pour exploiter le gaz et le pétrole de schiste, est interdite en France par une loi de juillet 2011, validée en octobre dernier par le Conseil constitutionnel. Elle est décriée en raison des risques qu’elle fait courir à l’environnement et le président français François Hollande a écarté toute exploitation durant son quinquennat.
(more…)

Europe : l’Allemagne lâche la France et va permettre la culture d’un nouvel OGM…

8 Fév

Img/alterinfo.net
Bruxelles – Un nouvel OGM, le maïs TC1507 du groupe américain Pionneer, devrait être autorisé à la culture dans l’UE la semaine prochaine grâce à l’abstention de l’Allemagne, car cette position équivaut à un accord, ont indiqué mercredi à l’AFP plusieurs sources européennes.
«L’Allemagne est en train de passer du contre (l’autorisation de culture) à l’abstention», ont confié deux sources proches du dossier.
Les ministres de l’UE chargés des Affaires européennes doivent se prononcer sur la mise en culture de cet OGM lors d’une réunion à Bruxelles mardi prochain.
Si le gouvernement allemand s’abstient lors de ce vote cela équivaudra à donner un accord à la demande d’autorisation de culture. «Si aucune majorité qualifiée n’est réunie contre la demande, parce qu’un Etat s’abstient, alors elle sera automatiquement approuvée», a expliqué Tonio Borg dans un entretien diffusé par Vieuws, un média internet spécialisé dans les affaires européennes.
La France hostile à une autorisation de culture de cet OGM comptait sur le soutien de Berlin.
Selon un négociateur européen, l’Allemagne s’était ralliée dans un premier temps au camp français, laissant pour la première fois entrevoir la possibilité d’un rejet d’autorisation.
(more…)

France : Privatisation des semences, une guerre de l’ombre se livre depuis un siècle

7 Fév

L’Assemblée nationale examine aujourd’hui un projet de loi qui élargit aux plantes le délit de contrefaçon. Ce projet, qui suscite une forte indignation, renforce un vaste arsenal réglementaire limitant le droit à échanger et reproduire les semences de ferme. Depuis un siècle, « les semenciers n’ont eu de cesse de chercher des moyens techniques pour assurer leur monopole sur la semence », rappelle Yves Manguy, co-fondateur de la Confédération paysanne. Tout commence aux États-Unis dans les années 20. Paysans et consommateurs sont progressivement devenus otages des grands semenciers. Sans jamais cesser de résister à la privatisation du premier maillon de la chaîne alimentaire. (…)

[Lire la suite de Privatisation des semences : une guerre de l’ombre se livre depuis un siècle]
Sources from Yves Manguy