Tag Archives: Liberté

Espagne : Brisons le silence sur ce qui se passe en Espagne

13 Jan
Sous couvert de l’inattaquable excuse de la sécurité, le gouvernement de Mariano Rajoy considère préventivement le manifestant comme dangereux. Il est ainsi automatiquement regardé comme une menace à la loi grâce au nouveau projet législatif de « Sécurité citoyenne » adopté par le conseil des ministres le 29 novembre dernier.

Des policiers arrêtent des manifestants lors d’un défilé contre la réforme du droit à l’avortement, le 20 décembre 2013 à Madrid (Andres Kudacki/AP/SIPA)

Metteur en scène et dramaturge, Astrid Menasanch Tobieson travaille entre la Suède et l’Espagne. Elle est membre du groupe de théâtre Sta ! Gerillan. La lettre ci-dessous était initialement adressée aux journalistes suédois et a été publiée le 19 décembre. Avec l’autorisation de l’auteure, la traductrice a pu la retranscrire en français.
La lettre d’Astrid Menasanch Tobieson
Bouleversée, je vous écris sous le coup de l’indignation. L’Espagne, dans peu de temps, empruntera le chemin qui mène d’une démocratie ouverte à ce qui risque de devenir une démocratie fasciste et autoritaire.
Je vous écris après les événements qui se sont produits dans le quartier de Kärrtorp à Stockholm (où un groupe néonazi ultraviolent a attaqué une manifestation antirasciste il y a quelques jours).
Je vous écris à propos de qui se trame en Espagne. Je crois en tout cas que la Suède et l’Espagne se ressemblent en un point : l’avancée du fascisme devant l’indifférence de la société.
(more…)

Monde : LE PHÉNOMÈNE DES LANCEURS D’ALERTE TÉMOIGNE DE LA MALADIE DE LA DÉMOCRATIE

30 Déc
Le phénomène des lanceurs d'alerte témoigne de la maladie de la démocratie
Nucléaire, gaz de schiste, perturbateurs endocriniens : sans lanceurs d’alerte, la situation serait encore pire que ce qu’elle est. Un colloque a réfléchi à leur rôle dans un système de décision de moins en moins démocratique.
La philosophe Catherine Larrère rappelait récemment qu’être écologiste, avait d’abord été d’être lanceur d’alerte, tels Aldo Léopold ou Rachel Carson. Le rôle des lanceurs d’alerte reste toujours aussi important, qu’il s’agisse de l’énergie nucléaire, des OGM (organismes génétiquement modifiés), du gaz de schiste, des perturbateurs endocriniens ou des ondes électromagnétiques.
Mais leur reconnaissance par la société politique est toujours aussi difficile, comme l’a montré le colloque organisé, mardi 17 décembre, par la Fondation Sciences citoyennes, sur le thème « Alerte, expertise et démocratie ».
Pour Michèle Rivasi (…) « On organise des grandes conférences citoyennes pour l’aide à la décision, mais… la conclusion est prête avant même les débats. C’était le cas avec la commission nationale de débat public sur les EPR, comme avec celle sur les déchets radioactifs. A chaque fois, on instrumentalise les processus participatifs. La seule commission qui ait réellement pris en compte l’avis citoyen est celle qui concernait les lignes haut-tension dans les gorges du Verdon… et à la fin, le projet a été annulé ».
 (…) « Les politiques sont les premiers responsables de la perte de crédibilité dont ils sont victimes aujourd’hui ».
De leur côté, les lobbys infiltrent les lieux officiels d’expertise scientifique, comme l’a montré Martin Pigeon de Corporate Europe Observatory
(…) « Le résultat est plus grave que ce que nous imaginions :
58 % des experts ont des liens d’intérêts
– souvent financiers – avec des entreprises commerciales dont les activités correspondent au champ d’investigation de l’EFSA ».
(…) Le domaine des OGM en est peut-être l’exemple le plus significatif. Eric Meunier, rédacteur au site Inf’OGM constate : « Les entreprises d’innovation en biotechnologie édictent elles-mêmes, à travers ces organismes, les règles de mise sur le marché, et dans le même temps, on refuse la parole aux citoyens et aux gouvernements sous prétexte que l’expertise scientifique leur ferait défaut ». (…)
Pour lire la totalité, cliquer ICI
Sources from  Barnabé Binctin, publié par reporterre.net et relayé par SOS-planete

Chine : La Chine abolit les camps de rééducation

27 Déc
Hu Jintao, Jiang Zemin, Mao Zedong et Deng Xiaoping. © reuters.
La plus haute instance législative chinoise a formalisé mardi l’abolition des camps de rééducation par le travail, introduit il y a plus d’un demi-siècle. Le comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (ANP), la chambre d’enregistrement législative des décisions du Parti communiste chinois (PCC), a également assoupli une autre importante loi sociétale, celle de l’enfant unique.
Apparus en 1957, les camps de rééducation par le travail permettaient de détenir des personnes sur simple décision de police, et ce jusqu’à quatre ans. Objet de multiples abus, ils sont notamment utilisés par les autorités locales contre les contestataires, les internautes dénonçant la corruption ou les « pétitionnaires » demandant réparation d’un préjudice.
Ces camps sont devenus « superflus » à mesure que s’est développé le système judiciaire du pays, a indiqué l’agence officielle Chine nouvelle, se référant à un texte émanant du gouvernement.
(more…)

France : poursuivis en justice parce qu’ils veulent vivre dans une yourte (Hérault)

14 Déc
Arnaud et Véronica redoutent de devoir quitter leur yourte. (DR)
Le couple d’agriculteurs de Gignac (Hérault) est poursuivi en correctionnel pour avoir installé une yourte, sur leur terrain, sans permis. Un choix de vie alternatif mis en cause par la justice.
Arnaud Masson et sa compagne Véronica redoutent de se retrouver à la rue. Le jeune couple, avec un enfant de 18 mois, habite une yourte sur leur terrain dans la campagne gignacoise. Un terrain utilisé pour le maraîchage bio, depuis deux ans. Le couple vit de ce travail, Arnaud cotisant à la Mutualité sociale agricole.
Un flou juridique
Pour être à proximité de leur exploitation, le couple a installé une yourte sur le terrain. Ce qui a fait l’objet d’un signalement et d’un constat, l’affaire remontant jusqu’au procureur de la République. Qui a décidé de poursuivre le couple devant le tribunal correctionnel pour cette installation sans permis de construire, ainsi que pour un abri de jardin de plus de 10 m2, une caisse de camion servant à la production d’énergie notamment solaire, une caravane et une piscine gonflable. Ce n’est pas normal qu’une yourte et une maison soient considérées de la même façon en matière d’urbanisme », explique Arnaud Masson. Qui regrette le flou juridique autour de la yourte, alors qu’elle est totalement démontable.
(more…)

Etats-Unis : Une femme refusée d’entrée aux USA à cause de ses antécédants médicaux

1 Déc
antiusa
Les autorités américaines ont refusé l’entrée dans le pays d’une canadienne handicapée, elle a souffert dans le passé d’un trouble mental, information médicalement considérée comme confidentielle.
Ellen Richardson, une résidente de la ville d’Ontario, au Canada , était à l’aéroport international Pearson à Toronto lundi, joviale et serviable pour son départ pour New York, d’où elle espérait commencer une croisière de 10 jours dans les Caraïbes, pour laquelle elle avait payé environ 6000 $, rapporte le «Portail The Star ».
Toutefois, un agent des douanes et de la protection des frontières avec le ministère de la Sécurité intérieure a mis fin à son rêve en quelques minutes quand il a refusé l’entrée d’Ellen sur le territoire américain.
(more…)

Tibet : Une chance unique ?

18 Nov
Une chance unique pour le Tibet ?
 Les Tibétains qui refusent de hisser le drapeau chinois sur leurs maisons risquent d’être brutalisés ou tués. Voilà la dernière trouvaille de la Chine pour briser la résistance tibétaine. Mais cette semaine, nous avons la meilleure chance depuis des années de redonner espoir aux Tibétains, un peuple fier mais désespéré.
Les dirigeants chinois ont lancé une campagne de grande envergure visant à dissimuler leurs violations aux droits de l’Homme et à convaincre les autres gouvernements de voter en faveur de la Chine pour son élection au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. Si nous sommes assez nombreux à dévoiler à la face du monde ce qui se passe au Tibet – une religion ancienne écrasée, des journalistes censurés, des arrestations au petit matin – nous pourrons convaincre la Chine de la nécessité de revenir sur sa politique d’oppression pour s’assurer l’obtention des 97 voix nécessaires à son élection.
Montrons aux Tibétains que le monde ne les oublie pas. La Chine est actuellement sous pression : 13 pays viennent de l’interpeller sur ses violations des droits humains au Tibet. Signez pour soutenir le Tibet et envoyez ce texte à tous vos proches. Lorsque nous atteindrons un million de signatures, nous remettrons cette pétition à aux délégations-clés de l’ONU et créerons une vraie déferlante médiatique. (…)
Pour signer la pétition, cliquer ICI
Sources from secure.avaaz.org/fr, déniché par Jean et relayé par SOS-planete

Etats-Unis : Un logiciel de reconnaissance faciale dans les mains des policiers

18 Nov
identification
Quand les policiers de San Diego en Californie retiennent un suspect, ils ne se contentent pas de la séance de questions/réponses (Interrogatoire ? Qui a parlé d’interrogatoire?) pour obtenir des informations de la personne menottée.
A l’aide des nouvelles technologies en matière de reconnaissance faciale, la police de San Diego peut maintenant comparer des images prises sur le terrain avec les photos de plus de 348 000 arrestations dans le comté de San Diego. Seul un smartphone ou une tablette sont nécessaires.
Selon un rapport du CIR (« Center for Investigative Reporting », une organisation de journalistes) qui a étudié la technologie employée et ses implications, « Ce programme peu connu peut s’étendre et devenir une technologie de reconnaissance faciale utilisée à travers tout le pays. […] Parmi les débats internationaux sur la collecte et le partage de nombreuses informations sur les citoyens, ce programme pilote pousse l’utilisation des métadonnées sur le champs d’action, en temps réel. »
Comme le CIR le fait remarquer, la technologie de reconnaissance faciale n’a pas encore été testée par les tribunaux. Ce qui n’empêche pas les forces de police de San Diego et d’autres forces de maintient de l’ordre d’utiliser le programme à fond. 133 tablettes et smartphones ont ainsi été distribués dans 25 commissariats de la ville depuis le début de l’année.
Un officier interrogé par le CIR assure que la technologie est uniquement utilisée pour identifier « les personnes blessées inconscientes ne disposant pas de documents d’identification ». Un autre officier ajoute « Si vous n’êtes pas dans la base de données des criminels, vous n’avez rien à cacher ».
(more…)