Tag Archives: fracturation hydraulique

Europe : LA COMMISSION EUROPÉENNE DIT OUI AU GAZ DE SCHISTE

15 Fév
En bref : la Commission européenne dit oui au gaz de schiste
La fracturation hydraulique est assez discrète en surface mais les puits s’enfoncent très profondément. Ils sont reliés à des forages horizontaux, à l’intérieur desquels de l’eau (et des additifs) sous pression fracturent la roche. Les craintes concernent surtout les risques d’évasion vers d’hydrocarbures vers le haut (et donc les éventuelles nappes phréatiques) mais aussi les petites secousses sismiques qui peuvent être provoquées.
La Commission a donné une sorte de feu vert à l’extraction de gaz de schiste en Europe en n’imposant aucune règle juridique contraignante.
Les États membres devront seulement respecter des « principes communs » en matière sanitaire et environnementale.
Pour qu’un site puisse être exploité, il faudra que « l’évaluation des risques démontre que la fracturation hydraulique à haut débit n’entraîne la libération directe d’aucun polluant dans les nappes phréatiques ».
La Commission européenne demande la transparence sur les méthodes de fracturation hydraulique et, à partir de décembre 2014, les États membres devront lui signaler une fois par an les mesures prises. Pour l’heure, elle donne six mois aux pays de l’Union pour se mettre en conformité.
Dans l’Union européenne, les avis sont partagés sur la conduite à tenir devant les risques environnementaux et les gains économiques liés à l’extraction des gaz de schiste par fracturation hydraulique de roches à grande profondeur. Quelques pays, comme la France, l’interdisent. D’autres l’autorisent, et certains hésitent encore ou cherchent à la réglementer strictement, comme l’Allemagne (…)
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from Jean-Luc Goudet, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

France : Gaz de schiste, Fabius dit «oui, trois fois oui» à la recherche…;o(

12 Fév

Img/(AFP – GERARD JULIEN) pour le midi-libre
 Car la gauche a toujours accompagné le progrès, dit-il en substance…
Une nouvelle ligne de fracture au gouvernement? Laurent Fabius s’est dit ce lundi sur RTL  favorable à la «recherche sur le gaz de schiste» alors qu’officiellement, l’exécutif est contre l’exploitation de cette ressource. «Ma position est simple: le système actuel de fracturation hydraulique est mauvais pour l’environnement, donc ce n’est pas celui-là qu’il faut exploiter», commence d’abord le ministre des Affaires étrangères. «Mais s’il y a des essais qui n’ont pas de conséquences négatives… L’histoire du progrès, l’histoire de la gauche, c’est toujours une histoire ouverte à la réalité scientifique, à condition qu’on protège l’environnement», a-t-il justifié.
Proche de Montebourg ?
(more…)

Angleterre : La technique de fracturation pourrait avoir lieu sous les foyers anglais sans qu’ils en soient prévenus. Hallucinant ;o((

19 Déc
gaz de schiste
Le «fracking» ou fracturation hydraulique pour le gaz de schiste, aussi controversée que soit cette méthode,  pourrait avoir lieu dans des zones où des milliers de familles britanniques vivent sans notification directe, après que les autorités aient annoncé qu’ils préparent l’évolution de la loi sur le sujet.
Nick Boles, ministre de la Planification au Royaume-Uni a annoncé qu’il y aura des changements dans la loi afin de permettre aux entreprises de gaz d’utiliser cette technique de fracturation sans qu’il n’y ait d’envoi de lettres officielles pour avertir les citoyens du forage des zones situées sous leurs propres maisons. Au lieu de cela, en vertu de la nouvelle initiative, les entreprises auront droit à une annonce dans le journal local et sur ​​l’écran dans les annonces diffusées dans les paroisses locales, selon The Guardian .
Les militants ont immédiatement réagi et dit qu’il s’agissait d’un coup dur pour toutes les communautés qui pourraient être affectées par la fracturation. Les gens sont préoccupés par les effets que peut avoir une technologie dangereuse d’extraction de gaz, comme les tremblements causés par le forage, sans parler de la pollution de l’air et de l’eau.
Tony Bosworth, militant Amis de la Terre (Friends of the Earth), affirme que la décision du gouvernement est inacceptable. «Les gens doivent être avertis personnellement si les entreprises veulent utiliser la fracturation au plus près de leurs maisons. Les ministres devraient renforcer les normes pour protéger la population locale», a-t-il dit.
(more…)

Europe : Le gaz de schiste, une catastrophe écologique

15 Nov
Le gaz de schiste, une catastrophe écologique pour l'Europe
L’utilisation des technologies américaines de production de gaz de schiste pourrait tourner en une catastrophe écologique en Europe, concluent des organisations d’écologistes.
Washington promeut activement ces technologies à travers le monde afin de soutenir ses propres compagnies, alors que dans le même temps, l’intérêt pour le gaz de schiste en tant que tel aux Etats-Unis diminue.
Au début, l’idée de produire du gaz par cette méthode alternative sur le continent a enthousiasmé nombre d’hommes politiques du Vieux Monde. Cela promettait de réduire la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie.
Le problème est que les technologies de production des hydrocarbures de schiste sont trop dangereuses. Le gaz naturel est extrait par une méthode de fracking (fracturation) des couches.
Le processus consiste en un pompage dans un puits foré d’un liquide toxique qui détruit le schiste et dégage du gaz. Une partie de ce liquide reste sous terre, menaçant de pollution les eaux souterraines.
Une autre partie est pompée à la surface, en contaminant le sol. Le problème s’aggrave du fait que le délai d’exploitation des puits est court, explique Sergueï Pravossoudov, directeur de l’Institut du secteur énergique national :
« La capacité de production chute de 80-90 % sur deux ans, et on abandonne rapidement ces puits. Pour cette raison il faut en forer une multitude. En conséquence, le territoire où le gaz de schiste est produit se transforme très vite en un paysage qui rappelle celui sur la Lune. »
Il y a également le risque d’émissions du méthane dans l’atmosphère, et des craintes existent concernant de possibles effets sismiques dans les zones d’extraction, dit Svetlana Melnikova, collaboratrice en chef à l’Institut des études énergétiques auprès de l’Académie russe des sciences. Les problèmes sont évidents, soulignent les experts, mais on aura encore à étudier à quel point ils sont graves :
« Il suffit de rappeler qu’en Amérique, l’Agence pour la protection de l’environnement n’a toujours pas publié de rapport évaluant le préjudice pour l’environnement de la méthode de fracturation, bien que les travaux soient menés depuis déjà sept ans. »
De l’avis des experts, les risques pour l’écologie ne peuvent être réduits que moyennant un durcissement de contrôle des activités des compagnies. Dans l’espoir que les Etats contrôlent attentivement les pratiques des compagnies d’extraction. (…)
 
Sources from Vlad Grinkevitch, publié par french.ruvr.ru et relayé par SOS-planete

Monde : 19 octobre 2013, invitation à la Journée mondiale contre la Fracturation Hydraulique

19 Oct
19 octobre 2013 : Invitation à la Journée mondiale contre la Fracturation Hydraulique
 Le Conseil constitutionnel a validé la loi du 13 juillet 2011 qui interdit la fracturation hydraulique, seule technique disponible aujourd’hui pour extraire du gaz de schiste. Les sages ont rejeté la question prioritaire de constitutionnalité déposée par la compagnie pétrolière américaine Schuepbach (Le Monde)
GAZ DE SCHISTE : LA MOBILISATION NE DOIT PAS FAIBLIR ! RENDEZ-VOUS SAMEDI 19 OCTOBRE A 11h00 Péniche Alternat Quai Anatole France, port de Solférino (à côté de la passerelle Solférino) Métro Assemblée Nationale/ RER Musée d’Orsay
A l’occasion de la journée mondiale contre la fracturation hydraulique qui rassemble déjà quelques cent cinquante événements dans 21 pays et qui aura lieu le 19 octobre prochain des actions se tiendront dans de nombreuses villes. Renseignez vous!
Utopia est signataire de l’invitation à la conférence de presse. (…)
Sources from mouvementutopia.org, relayé par SOS-planete

Etats-Unis : la fracturation responsable de 109 secousses sismiques (Ohio – USA) ;o(

28 Août
Ohio (USA) : la fracturation responsable de 109 secousses sismiques
Depuis le début des relevés sismiques en 1776, la ville de Youngstown dans l’Ohio (USA) n’avait jamais connu un seul tremblement de terre … 235 ans plus tard, des secousses ont commencé à être enregistrées…
De nouvelles recherches publiées dans le ‘Geophysical Research-Solid Earth’ révèlent en effet que la fracturation hydraulique (Fracking) principale méthode utilisée pour récupérer les gaz de schiste serait à l’origine de ces secousses.   (…)  
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from enerzine.com, relayé par SOS-planete

Angleterre : David Cameron, « Nous ne pouvons pas passer à côté de la fracturation hydraulique »

13 Août
David Cameron : "Nous ne pouvons pas passer à côté de la fracturation hydraulique"
Le Premier ministre britannique plaide pour l’exploitation des gaz de schiste dans son pays, qui représenterait 51 ans de consommation pour le pays et créerait 74.000 emplois.
La Grande-Bretagne sera-t-elle le prochain pays à exploiter les gaz de schiste? Le Premier ministre britannique plaide en faveur de cette source d’énergie alors que les premières campagnes d’exploitation devraient commencer prochainement dans le sud du pays. Dans article publié le 11 août dans le Telegraph, il écrit notamment:
« Je ne vois pas pourquoi la fracturation hydraulique ne serait pas soutenue par le public (…) [Ne pas l’exploiter reviendrait à manquer] « une énorme opportunité pour aider les familles à payer leurs factures et rendre leur pays plus compétitif. »
 Se fondant sur une étude qui chiffre la quantité de gaz de schiste présent dans le sous-sol britannique à l’équivalent de 51 ans de consommation, il estime que la fracturation permettrait de réduire le coût de l’énergie pour les ménages et les entreprises. Il évalue en outre à 74.000 le nombre d’emplois que cette nouvelle industrie pourrait créer. (…)  
Pour lire la suite, cliquer ICI
Sources from latribune.fr, relayé par SOS-planete
Note de Jacques : ne pas confondre David avec James puisqu’ils portent le même nom patronymique ! Polluer pour créer des emplois ! On croit rêver ! Nous sommes vraiment gouvernés par des pantins dangereux. Monsieur Cameron, allez donc vous reposer quelques années, allez respirer l’air pur des montagnes et prendre quelques globules rouges pour vous aérer le cerveau ! Quand vous n’aurez plus d’eau potable sur votre île, vous créerez des emplois pour déssaler l’eau de mer en prenant garde de ne pas trop approcher les déchets nucléaires qui traînent au fond des océans qui vous entourent ! Amis britanniques, ne vous laissez pas endormir par des propos mensongers !