Tag Archives: Canada

Canada : Un ourson polaire fait ses premiers pas au zoo de Toronto (VIDEO).

11 Jan
La boule de poils est devenue la coqueluche des médias et réseaux sociaux…
Un petit ourson polaire vient de faire ses premiers pas, mal assurés mais très médiatisés, au zoo de Toronto et est rapidement devenu la coqueluche des internautes. Né le 9 novembre, le petit ourson est le seul survivant d’une portée de trois mâles d’une des deux ourses polaires du zoo, explique l’établissement sur son site.

Pour voir la vidéo originale dans son intégralité, cliquez ici

Après avoir nourri dans les premières heures ses oursons, la mère Aurora a finalement donné peu de signes maternels et deux oursons sont morts deux jours après. Le personnel du Centre de santé de la faune au zoo de Toronto ont pris en charge le survivant qui pesait alors 700 grammes.
Coqueluche des réseaux sociaux
Une première vidéo postée par le zoo de Toronto en décembre montrait un petit ourson prendre son biberon tout en mâchouillant la tétine et aussi sa couverture. Cette semaine, l’ourson a commencé à se relever sur ses pattes et la vidéo du zoo suscite nombre de commentaires sur les réseaux sociaux.
«A l’heure actuelle, il est de plus en plus mobile» et l’ourson «grogne et se signale au personnel» du centre qui l’alimente sept fois par jour, selon la dernière actualisation du zoo. Un concours va être organisé en février pour choisir le nom de l’ourson qui pèse maintenant 4,4 kilos. (…)
Sources from AFP

Canada : un millier de cas de grippe H1N1, cinq morts

5 Jan
La grippe saisonnière entraîne entre 4 800 et 9 615 morts par semaine dans le monde. Or en une semaine, on compte seulement 8 morts confirmés et 176 morts « probables » de la grippe A(H1N1) dans le monde. Info complète sur Le monde en question
vaccins-adjuvant
Donc, avoir peur ou pas du H1N1 ? Et les canadiens doivent-ils réellement se faire vacciner ?
Une épidémie de grippe H1N1 frappe la province de l’Alberta avec près d’un millier de cas et cinq décès recensés, a indiqué vendredi 3 janvier Fred Horne, le ministre de la santé de cette province de l’Ouest canadien. « Au cours des dernières semaines, nous avons observé une augmentation du nombre de cas de grippe », qui affecte principalement « des jeunes adultes en bonne santé », a précisé le ministre.
Au total, 965 cas de grippe ont été rapportés par le réseau de santé de l’Alberta, nécessitant l’hospitalisation de 251 personnes, selon le bilan donné par le ministère. Les responsables de santé de la province ont fait part de leur inquiétude sur la population plus jeune touchée en raison principalement de l’absence de vaccination.
(more…)

Canada : démantèlement d’un réseau pédophile mondial

19 Nov
La police canadienne a annoncé, jeudi 14 novembre, avoir démantelé un vaste réseau pédophile et l’interpellation de trois cent quarante-huit personnes dans le monde, dont des religieux, des enseignants et des personnels de santé.
L’enquête a abouti, dans une cinquantaine de pays, à l’arrestation de six représentants des autorités publiques (policiers ou magistrats), neuf responsables religieux, quarante enseignants, trois familles d’accueil et neuf médecins et infirmières. Au total, sur trois cent quarante-huit personnes interpellées, cent huit l’ont été au Canada, soixante-seize aux Etats-Unis et cent soixante-quatre dans d’autres pays, dont la Suède, la Norvège, l’Espagne, l’Irlande, la Grèce, le Japon, l’Argentine, le Brésil, l’Australie ou l’Afrique du Sud, a indiqué la police de Toronto.
Dans le cadre d’une enquête lancée en 2010, la police a arrêté un résident de Toronto en mai dernier, présenté comme le cerveau du réseau et accusé d’avoir partagé des contenus à caractère pédophile. Au total, trois cent quatre-vingt-six victimes mineures ont été « sorties de l’exploitation sexuelle » mais « leur vie est à jamais bouleversée », a déclaré l’inspecteur adjoint Gerald O’Farell.
(more…)

Canada : Les pesticides transforment nos gènes

6 Oct
Le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les femmes. L’équipe du biologiste Luc Gaudreau vient de mettre en évidence un mécanisme qui explique comment certains pesticides contribuent au développement de la maladie.
Exposés à plus de 7.000 pesticides
Les quantités de pesticides utilisées en agriculture augmentent régulièrement depuis des décennies. Plus de 7.000 produits sont commercialisés au Canada et chacun d’eux contient un ou plusieurs des 500 ingrédients actifs homologués. En ville ou à la campagne, nous sommes tous exposés à de faibles niveaux de pesticides. Leurs effets à long terme, mal connus, suscitent de sérieuses inquiétudes.
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les mécanismes de transcription génique, Luc Gaudreau étudie les mécanismes qui orchestrent la communication et la transmission de l’information génétique dans les cellules.
Le biologiste moléculaire est aussi chercheur à l’Institut de pharmacologie de Sherbrooke. Il s’affaire notamment à mieux comprendre de quelle manière les polluants incorporent la machinerie moléculaire pour amorcer certains cancers, dont le cancer du sein.
(more…)

Canada : Des drones pour effrayer les oies

25 Août
Les majestueuses bêtes ont pris la mauvaise habitude de déféquer sur une plage populaire, qui a dû fermer l’année dernière…
Rien ne va plus entre les oies du Canada et la capitale Ottawa qui a lancé une campagne à l’aide de drones pour les éloigner d’une de ses plages les plus populaires, polluée par les fientes. L’hexacopter, un engin de 66 cm d’envergure télécommandé et propulsé par six petits rotors, a été adapté par son propriétaire pour lutter contre les parasites en tous genres et a été présenté mercredi par la municipalité.
Chaque matin à l’aube, le drone prend les airs pour partir à la chasse des oies Bernache du Canada qui prennent leurs aises sur les bords de la rivière Outaouais, dans le parc de l’Ile Petie, à l’Est de la ville. «Cela a été vraiment efficace», a confié à l’AFP le conseiller municipal Bob Monette.
Le niveau de la bactérie e-coli a augmenté significativement
Il faut dire que la ville a tout essayé. Entre les chiens spécialement dressés pour l’exercice, les canons à bruit, les appeaux et autres artifices, tous les efforts ont été vains. Les agents municipaux ont même eu recours à l’épandage d’un gaz odorant censé repousser les Bernaches mais apparemment les volatiles se sont habitués à l’odeur.
En dépit de leur beauté majestueuse, les oies du Canada ont tellement déféqué que le niveau de la bactérie e-coli a significativement augmenté dans la rivière et a nécessité la fermeture de la plage pendant pratiquement deux semaines l’an dernier. Depuis le lancement des drones le mois dernier, la colonie d’oies Bernache est passée de plusieurs centaines à quelques dizaines et la plage a pu rester ouverte, a assuré Bob Monette.
Le propriétaire de l’hexacopter Steve Wambolt, qui télécommande l’engin, a expliqué que sa nouvelle affaire a commencé par hasard. Féru de technologies, Steve Wambolt était venu proposer son drone pour faire des photos aériennes à la municipalité et Bob Monette a immédiatement vu l’utilisation qui pouvait être faite de l’engin contre les oies.
Expert en oies
«Je ne connaissais absolument rien aux oies auparavant et maintenant je suis devenu expert», s’est amusé Steve Wambolt.
Les oies par exemple n’aiment pas les couleurs noire, argent ou orange très clair, des couleurs qui rappellent des prédateurs comme le renard, la belette ou même les vestes des chasseurs. Aussi, pour être sûr que les oies s’enfuyaient à l’approche de l’hexacopter et pas en raison de son gilet orange, le pilote s’est défait de son gilet.
«Les mouettes sont plus têtues»
Steve Wambolt a également appris beaucoup de ses recherches sur internet pour modifier son drone. Il lui a fallu deux semaines pour troquer les caméras contre des hauts-parleurs diffusant les cris des prédateurs censés effrayer les Bernaches.
Alors qu’il procédait à une démonstration mercredi, quelques baigneurs curieux se sont approchés avant de l’assaillir de questions et de l’encourager à utiliser son engin à d’autres fins comme par exemple éloigner les mouettes. Hélas, «les mouettes sont plus têtues», a déploré Steve Wambolt.
La municipalité ne regrette pas son budget de 30.000 dollars canadiens (22.000 euros) pour la saison qui prend fin en octobre. Et d’après Bob Monette, la municipalité envisage l’an prochain d’avoir recours une nouvelle fois à Steve Wambolt et à son hexacopter. (…)
Sources from AFP

Arctique : Ouverture du centre de formation des Forces armées canadiennes

21 Août
Ouverture du centre de formation des Forces armées canadiennes dans l'Arctique (…)
Se réjouissant de l’ouverture du centre, le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne a déclaré: «Le Centre d’instruction dans l’Arctique constitue un exemple concret de la présence accrue de l’Armée dans le Nord canadien. Ce centre procurera à l’Armée canadienne le soutien et les ressources nécessaires pour protéger l’Arctique».
«L’Armée canadienne entend continuer de mener des opérations et des exercices dans le Nord afin de préserver et d’améliorer notre capacité à mener des opérations dans cette région unique, poursuit le lieutenant-général. Nos militaires auront accès à un centre de formation ultramoderne où il sera possible de réaliser de l’entraînement individuel et collectif par temps froid et dans l’Arctique. On y trouve aussi suffisamment de matériel et d’infrastructures de communication pour que le centre serve en tant que base d’opérations avancée au besoin.»  (…)
 Pour lire la totalité, cliquer ICI
Sources from  Nicolas Laffont, publié par 45enord.ca et relayé par SOS-planete

Canada : La catastrophe de Lac-Mégantic a épargné le Saint-Laurent

15 Août
http://www.metronews.fr
Il y a un mois, l’explosion d’un train dans la petite ville québécoise tuait une cinquantaine de personnes. Lac-Mégantic redoutait  en outre que du pétrole s’écoule jusqu’au Saint-Laurent. Ce qui aurait compromis des années d’efforts pour la dépollution du fleuve a été évité.
Début août, un mois tout juste après la catastrophe de Lac-Mégantic, le ministre québécois de l’environnement a affirmé qu’il n’y avait plus de traces de pétrole dans la rivière Chaudière, dans laquelle 51 200 litres d’eau huileuse ont été pompés depuis l’explosion du train, selon Radio-Canada. 
Aucun risque donc que du pétrole ne coule jusqu’au Saint-Laurent, dont la rivière Chaudière est un affluent. Même si 5,7 millions de litres de pétrole brut léger (soit l’équivalent de 30 000 barils) au total se sont déversés dans l’environnement, la nouvelle était encourageante pour les habitants et les autorités publiques, ébranlés par le drame qui a fait 52 victimes.
Le « plan d’action du Saint-Laurent » sauvegardé

http://www.davidsuzuki.org

Le long chemin parcouru en matière de dépollution du Saint-Laurent depuis 1988 n’est donc pas compromis. Cette année-là, les gouvernements du Canada et du Québec ont lancé le « plan d’action du Saint-Laurent » avec pour objectif de réduire drastiquement la pollution. Véritable artère du Québec, le Saint-Laurent est en effet à l’origine d’eau douce pour des millions d’habitants, dont ceux de la ville de Québec.
Depuis cette date, plus d’une centaine d’usines situées en bordure du Saint-Laurent ont diminué leurs effluents toxiques prioritaires (métaux lourds, mercure, polychlorobiphényles ou PCB) de 90 %, selon Environnement Canada. Ce taux est même de 96 % pour 50 d’entre elles.
« Parmi ces usines, les papeteries (Trois-Rivières), les alumineries (Bécancour, Baie-Comeau, Arvida qui fut la plus grande du monde), deux secteurs forts de l’industrie québecoise, implantées sur le Saint-Laurent et ses affluents, l’Outaouais et le fjord du Saguenay », indique Bertrand Lemartinel, professeur de géographie à l’université de Perpignan.
Les métaux en baisse
Les métaux ont beaucoup diminué car ils ont été retirés des procédés de fabrication industrielle. De ce fait, les taux de mercure de la crevette nordique du Saguenay sont conformes aux normes de Santé Canada. Dans les sédiments, les concentrations en PCB (toxique et perturbateur endocrinien) et en DDT (insecticide organochloré très persistant) ont grandement diminué à l’instar des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) dans le Saguenay.
« Les poissons présentent des niveaux de contaminants inférieurs aux seuils de commercialisation, tandis que la colonie de fous de Bassan, installée sur l’île de Bonaventure en Gaspésie dans le golfe du Saint-Laurent, a grossi, atteignant plus de 50 000 couples », expliquent les biologistes du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins basé à Tadoussac. 
Auparavant, cet oiseau était menacé par la forte teneur en DDT de ses œufs. En 1998, Parcs Canada a créé le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent dans lequel 800 à 1 000 bélugas résident à l’année, tandis que d’autres mammifères marins (phoque, marsouin, rorqual commun, baleine bleue, baleine à bosse) viennent s’y nourrir l’été.
De nouveaux contaminants
En revanche, de nouveaux contaminants sont, eux, en hausse. Il s’agit des substances ignifuges présentes dans les plastiques des téléphones et ordinateurs et de résidus médicamenteux. De même, en 2011, le phosphore, issu des engrais agricoles, dépassait encore les valeurs recommandées pour la qualité de l’eau, sur la rive sud du lac Saint-Pierre, entre ­Montréal et Québec, dans lequel se jettent les rivières Richelieu et Yamaska.
En 2011, les gouvernements du Canada et du Québec ont renouvelé le plan d’action Saint-Laurent jusqu’en 2026. « Un acte politiquement important car il montre l’intérêt qu’Ottawa porte à ce fleuve qui, sur 80 % de sa longueur, coule au Québec », souligne Jacques Béthemont, professeur de géographie à l’université de Lyon.
————————————————
La catastrophe a causé 52 morts
Dans la nuit du 5 au 6 juillet dernier, la paisible ville de Lac-Mégantic, en Estrie, au Québec, a été ébranlée par un terrible accident. Un train fou transportant du pétrole brut a déraillé, provoquant une série de violentes explosions et dévastant une partie du centre-ville. 
Au total, 47 victimes ont été retrouvées dans les décombres, mais cinq manquent toujours à l’appel. Environ 2 000 personnes ont été évacuées, sur une population de 6 000 habitants. (…)
Sources from La-Croix.com