Etats-Unis : ils testent un nouveau produit pour executer le condamné, 24 minutes d’agonies et de souffrances

19 Jan
media_xll_6406627
L’État américain de l’Ohio a exécuté jeudi un condamné à mort par l’injection létale d’un cocktail médicamenteux qui n’avait jamais été testé auparavant, soulevant des interrogations sur les souffrances qu’il a pu endurer.
Dennis McGuire, 53 ans, condamné pour le viol et le meurtre en 1989 d’une jeune femme enceinte, a été déclaré mort à 10H53 (15H53 GMT)à Lucasville , a indiqué à l’AFP une porte-parole des autorités pénitentiaires de l’Ohio (nord).
Selon le nouveau protocole de cet État, il a été exécuté par l’injection du sédatif midazolam et de l’antalgique hydromorphone, dont le mélange n’avait jamais été utilisé aux États-Unis. Comme d’autres États américains, l’Ohio a changé de procédure pour les exécutions après le refus des fabricants européens de fournir, pour le châtiment suprême, l’anesthésiant employé jusqu’ici.
L’exécution la plus longue
L’injection a commencé à 10H29 soit 24 minutes avant l’heure à laquelle sa mort a été prononcée, selon le reporter du quotidien local Columbus Dispatch. C’était, selon le pool de journalistes ayant assisté à l’exécution, la plus longue exécution depuis que l’Ohio a rétabli la peine capitale en 1999.
(more…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :