Planète : Pour sauver l’humanité, sauvons les limules !

20 Nov
Pour sauver l'humanité, sauvons les limules !
Les limules sont l’un des derniers liens entre la préhistoire et le présent, elles représentent un espoir immense pour la médecine, mais leur nombre diminue : nous sommes peut-être en train de faire disparaître nos bienfaitrices…Parce qu’elles ont traversé le temps sur des centaines de millions d’années, certains les considèrent comme des fossiles vivants et s’émerveillent devant la capacité des limules à perdurer depuis la nuit des temps, plus de 500 millions d’années… Elles ont survécu à 17 âges glaciaires et à des extinctions de masse. Elles possèdent 10 yeux et peuvent rester 16 heures en apnée. Pour se défendre, elles n’ont que leur effrayante carapace et leur fameux sang bleu aux propriétés magiques. L’espèce n’a que peu évolué depuis 350 millions d’années, n’est-ce pas la preuve qu’elle a été parfaitement conçue dès le départ ?
On les a appelées « crabe fer à cheval » et leur aspect redoutable cache d’inoffensives créatures faciles à « récolter ». En réalité, elles sont plus proches des trilobites et des scorpions que des crabes et n’appartiennent pas à la famille des crustacés, mais à celle des arthropodes, dignes représentants des temps préhistoriques. (…)
Le sang bleu : un Eldorado ?
Pendant des siècles, les limules ont été ramassées pour servir d’appâts à la pêche à l’anguille. Les pêcheurs leur ont reproché de manger trop de crustacés (ce qui est faux) et on les prélevait aussi pour les broyer et en faire de l’engrais ! On en a ainsi détruit des millions.
Aujourd’hui elles sont menacées par la destruction de leur habitat et de leurs lieux de ponte, la pêche et la surpêche, et surtout les laboratoires pharmaceutiques, car leur sang bleu (bleu à cause de leur hémocyanine riche en cuivre) possède des propriétés réellement miraculeuses : la limule ne possédant pas de système immunitaire, son sang contient des éléments réactifs qui vont immédiatement coaguler autour d’une plaie, former une barrière et neutraliser tout agent pathogène. (…)
Ce phénomène fut découvert aux États-Unis dès 1956, lorsque le Dr Frederik Bang (de John Hopkins University), injecta des bactéries marines dans le système sanguin d’une limule : aussitôt le sang se mit à coaguler de façon massive.
Mais il faudra attendre son étude de 1964 avec Levine pour découvrir que cet agent est un amoebocyte. Le processus était impressionnant à observer. Les amoebocytes se comportent à la façon des globules blancs : dès qu’une limule se blesse, ils se précipitent, à travers le flux sanguin, vers la zone touchée. Là, ils coagulent en formant un gel visqueux qui entoure la bactérie pathogène.
Ces réactifs appelés LAL (Lysat d’Amoebocyte de Limule) sont donc capables de déceler et neutraliser les agents pathogènes tels que les virus mortels pour l’homme (tuberculose, cancers et peut-être sida), les champignons, les endotoxines bactériennes, l’escherichia coli ou la salmonelle !
Ce mécanisme extraordinaire permet de contrôler une blessure en empêchant toute hémorragie et en formant une barrière physique contre toute nouvelle pénétration de bactéries. Devant de telles prouesses biologiques, les chercheurs se sont avidement emparés du sang bleu des limules.
Le puissant Département américain responsable de l’alimentation et des médicaments (la Food & Drug Administration) a rendu obligatoire que les médicaments injectables, les vaccins et même les instruments médicaux ou les pacemakers, soient passés au crible du LAL pour y déceler d’éventuels éléments pathogènes. De même, les astronautes l’utilisent dans la Station Orbitale sur les surfaces à l’intérieur de l’habitacle.
En Inde les limules sont protégées et font l’objet de neuf brevets pour leur exploitation à des fins médicales. Cela n’empêche pas les braconniers d’en ramasser des milliers chaque année afin de les expédier à l’étranger à destination de laboratoires de Taïwan ou de Malaisie, où l’on investit beaucoup dans cette voie. Sachant qu’un quart de litre de sang de limule se vend 15 000$, on voit qu’il s’agit ici d’une activité multimillionnaire.
Et ce n’est pas tout, car la limule possède aussi dix yeux extraordinaires qui ont fait l’objet de nombreuses études et ont même valu un Prix Nobel en 1967 au professeur Keffer Hartline (qui étudiait le sujet depuis 1928) pour ses découvertes sur les nerfs optiques des limules, ayant permis de perfectionner la télévision couleur.
On estime qu’environ 500 000 limules sont ramassées annuellement sur la Côte Est des États-Unis pour les laboratoires. On prélève 30 % du sang de chacune avant de les remettre à l’eau. Deux études récentes estiment que leur taux de mortalité se situe alors entre 12 % et 15 %, ce qui représenterait la mort de plus de 30 000 limules par an.Proies faciles à capturer, elles pourraient être sérieusement menacées par ces activités.   (…)
Pour lire la suite (avec vidéo), cliquer ICI
Auteur : Hugo Verlomme, article publié sur le site http://www.123ocean.com et relayé par « SOS-planete

http://www.123ocean.com/ocean/recherches/sauver-humanite-sauvons-limules/

4 Réponses to “Planète : Pour sauver l’humanité, sauvons les limules !”

  1. PascalBouche 1 septembre 2013 à 14:00 #

    Bonjour,

    Nous ne voyons aucune objection au fait de prendre du contenu de notre site plutôt que de mettre un lien, si et seulement si,

    1. au moins un lien pointe vers l’article original,
    2. qu’il soit précisé, comme vous l’avez fait, l’auteur et la source de l’article,
    3. tout en ajoutant un lien actif vers le site.

    Comme, http://www.wikiocean.org n’existe plus et est remplacé par http://www.123ocean.com qui s’ouvre le 2 septembre 2013.

    Aussi, pouvez-vous changer

     » Sources from Hugo Verlomme, publié par wikiocean.org et relayé par SOS-planete »

    par

    « Auteur : Hugo Verlomme, article publié sur le site http://www.123ocean.com et relayé par « SOS-planete » » ? (avec l’url complète ou un lien pointant vers le site)

    Sur notre site, les internautes auront votre site via le rétro-lien qui apparaitra en bas de l’article, si et seulement si, vous ajoutez le lien direct vers celui-ci :

    http://www.123ocean.com/ocean/recherches/sauver-humanite-sauvons-limules/

    Vous en souhaitant bonne réception,
    Amicalement,
    Pascal Bouche

    • Jean-Marie 1 septembre 2013 à 16:00 #

      Bonjour,

      merci pour cette information.
      Nous modifions l’article et pointons un lien vers votre nouveau site.

      Bien cordialement,

      Jean-Marie
      Administrateur

      • PascalBouche 1 septembre 2013 à 16:32 #

        Un très grand merci Jean-Marie. Nous avons aussi trouvé des articles très intéressants sur votre blog que nous n’hésiterons pas a relayer sur 123ocean avec votre accord.

        Amicalement,
        Pascal

      • Jean-Marie 1 septembre 2013 à 17:50 #

        Avec grand plaisir Pascal.
        Nous devons faire preuve de solidarité devant l’étendue des dégâts environnementaux.
        Encore merci.
        Bien à vous
        Jean-Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :