Equateur : appel des Huaorani contre la destruction de la forêt

12 Juin
Equateur : appel des Huaorani contre la destruction de la forêt
Titre initial :
Appel des Huaorani contre la destruction de la forêt Yasuni (Equateur) par Chevron.
 
Les Huaorani sont des chasseurs-cueilleurs qui vivent au coeur de la forêt tropicale de l’Equateur. Leur terre ancestrale comprend la zone connue sous le nom de Parc National Yasuni. Les tribus présentes au sein de la forêt, les très nombreuses espèces animales et végétales, et un écosystème extrêmement fragile sont directement menacés par les compagnies pétrolières mais aussi par les bûcherons illégaux et les colons.
La dernière tribu indigène vivant encore isolée du monde moderne en Equateur est elle aussi directement mises en danger (les familles Tageari et Taromenae) par l’avidité des compagnies pétrolières, les colons et les déforestations illégales.
 
Message de Ahua – Huaorani de Yasuni :
Avant il n’y avait pas de personnes autres que les Huaorani, pas de compagnies pétrolières, parce que nous protégions notre territoire. Nous voulons vivre libres car ce territoire nous appartient. Nous voulons vivre sans faire du mal à notre forêt parce que nous avons toujours un vaste territoire pour nos enfants. Voilà pourquoi nous ne voulons pas des compagnies pétrolières ou que le gouvernement vienne nous emmerder sur nos terres.
Nos grands-parents aimaient cette terre.
Ils nous ont appris à bien nous occuper de la forêt.
Ils nous ont appris à protéger notre forêt.
Ainsi nous pouvions avoir un futur.
Ils avaient l’habitude de nous dire :
Si tu t’occupes de la forêt tu vivras.
Si tu protèges la forêt tu vivras.
Juste comme nos grands-parents protégeaient cette forêt,
Nous la protègerons.
C’est de cette façon que nous protègerons notre culture et notre langage.
Jusqu’à aujourd’hui nous avons préservé les enseignements de nos grands-parents,
et protégé nos forêts.
Cette forêt est notre vie.
C’est notre maison ou nous trouvons de la nourriture ou nous vivons.
C’est ce que nous ont enseigné nos grands-parents. Ils nous ont appris de bonnes choses. Ils ont été les protecteurs de la forêt pendant des centaines d’années. Quand nos grands-parents et nos parents sont morts, c’était à notre tour de protéger la forêt et nos enfants et petits-enfant la protégeront après nous.
Au Président de la République d’Equateur : Arrêtez de détruire la forêt Yasuni – « Quelque chose doit rester aux Huaorani »
Nous, les Huaorani, avons défendu et protégé Yasuni avant que l’histoire ne soit écrite. Avant le « contact » et l’arrivée de la « civilisation » et des premières compagnies pétrolières, nous défendions notre territoire avec des lances en bois dur. Maintenant, nous les Huaorani de Yasuni « contactés », développons de nouvelles méthodes pour protéger Ome, notre forêt qui est notre maison et source de vie.
Nous vivons au sein des communautés Huaorani, Bameno, Boanamo et Wema. Nous nous sommes auto-organisés pour travailler ensemble afin de défendre Yasuni, notre culture et notre façon de vivre – et nous respecterons la promesse de conserver la forêt et les droits de l’homme pour les peuples indigènes dans Yasuni, incluant le droit de nos voisins « non-contactés » de vivre libre dans l’isolement de la forêt.
Nous nous appelons nous-mêmes les Ome Gompote Kiwigimoni Huaorani (Nous Défendons Notre Territoire Huaorani), « Ome Yasuni. » Avec l’aide de Judith Kimerling, une professeur au CUNY Queens College et l’auteur du livre Amazon Crude, ainsi que Luminita Cuna, que nous avons rencontré lors de sa visite en tant que touriste.
Nous avons lancé cette pétition sur Change.org, et nous demandons de l’aide. 
Ceci est notre pétition : Quelque chose du grand territoire de cette forêt doit rester à nous, les Huaorani, ou nous pouvons vivre librement et en harmonie avec notre culture, sans les compagnies pétrolières, les colons, les routes, les militaires, les forces de sécurité, les bûcherons, les bureaucrates, ou les gens de l’extérieur qui abîment notre forêts ou qui veulent nous donner des leçons de vie.
Nous avons besoin d’un titre de propriété légal et que les lois d’Equateur protègent Ome et notre droit de vivre comme nous l’entendons, nous les Huaorani.
Notre destin et le destin de la forêt ne font qu’un. Sans territoire et notre propre détermination, nous ne pouvons pas survivre. Sans les Huaorani pour s’occuper d’elle, La forêt Yasuni ne peux pas survivre.
 

Pétition : http://www.change.org/petitions/presidente-de-la-republica-de-ecuador-stop-destroying-yasuni-rainforest-something-must-remain-for-the-huaorani

Page web des Huaroni : http://huaoraniintangiblezone.wordpress.com/

Sources from Bob 92 Zinn, publié par Blogs.Mediapart

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :